Clicky

Asvel basket Villeurbanne, le plus grand palmarès de Pro A

C’est l’équipe la plus emblématique du championnat de Pro A. Recordman du nombre de titres engrangés, c’est également l’une des équipes françaises les plus connue à l’étranger. L’Asvel a pendant une période régulière trusté les meilleures places du championnat,  et ne compte pas se faire oublier de sitôt.

Avec le renouveau Tony Parker, des nouvelles infrastructures et un recrutement qui chaque année annonce de belles choses, le Club de Basket de Villeurbanne n’est pas prêt à jouer les seconds rôles dans le championnat français. Découvrir l’histoire de ce club mythique et ses ambitions pour la saison !

asvel basket villeurbanne

Asvel, un club de légende dans le basket français

Le club de Basket de Villeurbanne, l’Asvel (l’Association sportive de Villeurbanne Éveil lyonnais) compte un total de 18 titres de champions de France, ce qui le place en tête des équipes les plus titrées du la ligue française de Basket. Le second n’est autre que le Limoges CSP avec… 11 titres.

L’hégémonie du club villeurbannais sur la Pro A s’est surtout fait ressentir dans les années 50, 60 et 70, avec 13 de leurs 18 titres acquis durant ces années-là. Ensuite, le club ne retrouvera la victoire en finale qu’à 4 reprises, en 1981, en 2002, en 2009, et en 2016.

Sur la scène européenne, L’Asvel se défend bien, avec notamment une fameuse finale en coupe des coupes en 1983 (défaite face à Scavolini Pesaro). Depuis, le club offre de bonnes prestations européennes, que ce soit en Euroligue ou en Eurocoupe.

Durant toutes ces années, depuis sa création en 1948 jusqu’à aujourd’hui, le club de basket de Villeurbanne jouit du soutien de nombreux supporters qui viennent les voir évoluer à l’Astroballe, la salle emblématique que le club investit à chaque match depuis 1995. Et c’est une équipe qui a vu passer de grands noms, comme je vous l’explique ci-dessous.

Les plus belles dates et les légendes du club

S les plus anciens se rappelleront avec émotions de l’emblématique André Buffière, qui a porté les couleurs de l’Asvel pendant 10 ans (1948-1958), et mené l’équipe vers plusieurs titres durant cette période,  d’autres se souviendront de la période suivante avec le grand Alain Gilles.

En tant que joueur, il a permis à l’Asvel de remporter de nombreux titre, en évoluant dans le club pendant près de 20 ans. Il fut élu par ses pairs « meilleurs basketteur français du 20e siècle » ! Après avoir mis un terme à sa carrière, il ne quitte pas le club mais prend la fonction d’entraineur, avec moins de réussite cette fois-ci. Il quitte le club en 1989 et, comme un symbole, c’est le début des ennuis pour l’Asvel.

Entre problèmes financiers et mauvais résultats, le club villeurbannais mettra plusieurs années à se remettre sur selle. Pas de titre durant les années 90-2001, mais de belles performances sur la scène européenne, avec des joueurs comme Delaney Rudd ou Ron Curry, en provenance des Etats-Unis, qui apportent leur expérience à l’effectif. Durant toute cette période, le club côtoie les hauteurs du championnat en terminant second pendant 7 années !

L’arrivée de nouveaux investisseurs en 2001 est un tournant, avec un retour à la victoire en 2002. Trois belles années qui annoncent pourtant une période difficile de 2004 à 2007. Ensuite, la victoire est à nouveau au rendez-vous en 2009.

C’est à cette période que Tony Parker décide de devenir actionnaire majoritaire du club, profitant de sa renommée pour bâtir un projet qui attire les joueurs de la NBA comme Curtis Borchardt ou David Andersen. Parker profitera d’ailleurs d’un lock-out de la NBA pour jouer quelques matchs avec l’Asvel, en 2011.

Depuis son arrivée au Club, Tony parker a donné un élan nouveau à l’équipe, avec un partenariat renforcé avec les Spurs de San Antonio, et une facilité de recrutement dans le championnat américain ainsi qu’en équipe de France (Casper Ware, David Andersen et Livio Jean-Charles).

Malgré une décevante 8e place l’année dernière, l’Asvel semble bien lancée pour retrouver les sommets du classement de Pro A.

asvel tony parker

En 2017, l’Asvel face à ses ambitions

Avec 4 défaites pour 2 victoires en Pro A depuis le début de la saison, et de bons résultats en Eurocoupe (108-77 contre les allemands d’ULM), c’est un début de saison prometteur qu’offre le club lyonnais à ses fans.

De quoi imaginer une saison qui déboucherait sur un titre ? Pourquoi pas ! L’Asvel est toujours invaincue sur le parquet de L’Astroballe mais semble avoir quelques difficultés à vaincre à l’extérieur, comme en témoigne sa défaite face à Pau le weekend dernier. Un problème de défense ? Des automatismes pas encore en place ? Nous verrons ce que nous réserve l’Asvel dans ce championnat 2017/2018.

Commenter